| Contact | Plan

Le vibrato

Le vibrato est une légère oscillation de la fréquence du son fondamental. Cette variation se double généralement d'une variation d'intensité.

Le vibrato

La variation de hauteur

Elle se produit plusieurs fois par seconde. Son amplitude est de quelques hertz et ne dépasse pas le quart de ton. Dans le cas contraire, on dit que la voix est instable, qu'elle «bouge»

Comment est-il produit ?

Le vibrato est le résultat d'un équilibre dans le travail musculaire entre deux muscles antagonistes du larynx : les muscles thyro-arythénoïdiens et crico-thyroïdien. Cet équilibre permet une phonation sans crispations. Il est possible de comparer le vibrato au tremblement du genou qu'on remarque quelquefois chez certaines personnes en position assise. Le vibrato est un témoin du bon fonctionnement de la voix. Le squelette du larynx amplifie cette vibration.

Les pratiques vocales et le vibrato

Quatre conditions préalables sont nécessaires pour que le vibrato apparaisse :

🔹 Un minimum de tonicité vocale.

🔹 Un soutien abdominal maitrisé.

🔹 Une émission vocale sans effort laryngé.

🔹 Un débit modéré : sachant qu'une oscillation du vibrato dure à peu près 1/6ème de seconde, on percevra difficilement le vibrato d'une note de courte durée.

De ce fait, tous les chanteurs utilisant le chuchotement et la voix soufflée (très en vogue !) ont une voix non vibrée. Il en va de même pour ceux qui chantent avec des tensions laryngées importantes.

En revanche, le vibrato est souvent présent chez les crowners, certains chanteurs de jazz, et les chanteurs spécialisés dans les comédies musicales. Les chanteurs d'opéra l'utilisent de façon permanente alors que pour des voix moins tonifiées, il est réservé aux notes tenues.

Vibrato artificiel

Certains chanteurs dont l'émission ne permet pas la voix vibrée utilisent des vibrato artificiels. Une des stratégies employées est l'utilisation du diaphragme ou des abdominaux. Le vibrato obtenu sera potentiellement important, plus mécanique à l'écoute et donc esthétiquement moins convaincant.

Peut-on le contrôler ?

Quand il est employé occasionnellement sur des notes longues, il est tout à fait possible de contrôler le moment d'arrivée, l'amplitude et la durée de l'oscillation. Le contrôle est plus difficile pour certains chanteurs lyriques qui vibrent en permanence. Dans ce cas, éliminer le vibrato de la voix est difficile, dans la mesure ou rompre un équilibre provoquera nécessairement des tensions.

L'aspect culturel

En fonction des lieux et des époques, les caractéristiques du vibrato changent. Deux exemples :

Pour certaines musiques traditionnelles chinoises, on aime un vibrato très ample qui serait tout à fait hors de propos en musique occidentale.

A l'opposé, certaines chanteuses de chansons réalistes francaises d'après-guerre avaient un vibrato très rapide qui ne nous conviendrait pas plus.

Ne pas confondre…

…vibrato et trille. Le trille est un ornement, produit de façon complètement contrôlée, et qui consiste en une oscillation d'un demi-ton ou d'un ton en fonction du contexte mélodique et harmonique. Une chanteuse qui effectue un trille entre la et lab oscillera sur 25 hz (440hz pour le la, 415 pour le lab). Si elle chante un son avec vibrato sur cette même note, la fréquence de de celle-ci oscillera de 4 ou 5hz de part et d'autre de 440hz.

Dans l'exemple suivant, la voix de synthèse chante une petite formule de 3 notes avec une voix droite (sans vibrer), puis avec vibrato, enfin elle réalise un trille sur la 2ème note (tout en continuant de vibrer sur la 3ème).

Au fil de la vie

Les enfants chantent sans vibrato. Chez les personnes agées, les caractéristiques du vibrato peuvent changer : oscillation de hauteur plus importante pour ceux qui ont l'habitude du chant, vibrato trop rapide pour d'autres.

Les instrumentistes également

Regardez jouer un violoncelliste. Sur une note tenue, le doigt bouge de façon régulière sur la corde. C'est un vibrato artificiel, que les instrumentistes ont pris l'habitude de produire pour imiter la voix. Ce désir de produire un son vibré à l'image des chanteurs s'est beaucoup développé à partir du XIXème siècle.

Quelques exemples

🔹 Chez les enfants, le vibrato est absent, même s'il arrive qu'à l'approche de la mue, une légère oscillation se fasse entendre. Chez ce jeune soliste à la voix travaillée, le son est absolument droit et stable.

🔹 Dans cet enregistrement mono du début du XXème siècle, le célèbre ténor Caruso montre un vibrato assez modéré, qui correspond au goût de l'époque.

🔹 le vibrato est beaucoup plus présent pour ce ténor léger (Alain Vanzo)

🔹 Chez Patachou, chanteuse d'après-guerre ayant chanté juqu'aux années 1960, le vibrato très rapide est présent sur presque toutes les syllabes.

🔹 Pour Sarah Vaughan, le vibrato est une posture sur toutes les notes longues. La vitesse des battements et leur amplitude peuvent indisposer…

🔹 La voix d'Ella Fitzgerald affiche une oscillation plus modérée, particulièrement agréable.

🔹 Édith Piaf en fin de carrière. Le vibrato est assez rapide et ample.

🔹 Chez Georges Brassens, le soutien et la tonicité vocale ne sont pas suffisants pour que le vibrato puisse apparaître.

🔹 La majorité des chanteurs de pop/rock ou de blues ne vibrent pas. Dès que l'émission vocale s'effectue avec un effort laryngé, la voix ne peut pas vibrer. Quelques exceptions néanmoins, comme Bono, chanteur de U2 qui vibre légèrement dans le médium (sur le day de today). Avec l'effort, le vibrato disparaît dans l'aigu.

🔹 Beaucoup plus ancien, la voix d'Elvis Presley, et son vibrato rapide mais à l'amplitude modérée.

🔹 Dans un autre style, Céline Dion affiche un vibrato tout aussi rapide.

Page mise à jour le 27/06/2021

Contact | Mentions légales