| Contact | Plan

Le vibrato, désiré ou redouté…

… et qui suscite beaucoup d'intérêt !

Voici un petit aperçu des mots-clés qui vont amenés à cette page : vibrato voix, comment faire un vibrato, le vibrato en chant, comment faire le vibrato en chant, à quoi sert le tremolo quand on chante, comment avoir une voix de vibrato?, comment chanter avec vibrato, à quoi sert le vibrato dans la voix?, qu'est-ce que le vibrato, comment avoir un vibrato dans la voix, vibrato voix technique, avoir un vibrato dans la voix, quart de ton vibrato…

Pour commencer par le plus désagréable, disons tout de suite que le vibrato ne s'acquiert pas par des exercices : c'est un phénomène naturel qui est la conséquence d'une voix en bonne santé, d'un juste équilibre vocal.

Le vibrato : qu'est-ce ?

Une ondulation de l'intensité et de la fréquence fondamentale du son. D'un point de vue esthétique, c'est un ornement du chant.

Le vibrato

La variation de hauteur

Elle se produit plusieurs fois par seconde. Son amplitude est de quelques hertz et ne dépasse pas le quart de ton. Dans le cas contraire, on dit que la voix est instable, qu'elle «bouge»

Comment est-il produit ?

Le vibrato est le résultat d'un équilibre dans le travail musculaire entre deux muscles antagonistes à l'intérieur du larynx: les muscles thyro-arythénoïdiens et crico-thyroïdien. Cet équilibre nous indique une phonation sans crispations. Le vibrato est un baromètre du bon fonctionnement de la voix. Le squelette du larynx amplifie cette vibration. Il est possible de comparer le vibrato au tremblement du genou qu'on remarque quelquefois chez certaines personnes en position assise.

L'aspect culturel

Le vibrato est un marqueur du chant classique occidental. Mais il est également présent chez certains chanteurs de jazz ou de variété (Sinatra par exemple). En fonction des lieux et des styles, les critères esthétiques peuvent varier : ainsi, dans certaines musiques traditionnelles chinoises, on aime un vibrato très ample.

Ne pas confondre…

…vibrato et trille. Le trille est un ornement, produit de façon complètement contrôlée, et qui consiste en une oscillation d'un demi-ton ou d'un ton en fonction du contexte mélodique. Une chanteuse qui effectue un trille entre la et lab oscillera sur 25 hz (440hz pour le la, 415 pour le lab). Si elle effectue un son avec vibrato sur ce même la, la fréquence de la note oscillera de 4 ou 5hz de part et d'autre de 440hz.

Le juste milieu

En fonction des époques, des styles et des pays, le vibrato est plus ou moins marqué. Les chanteuses françaises de la première moitié du siècle avaient fréquemment un vibrato très rapide. A l'opposé, le vibrato très lent et ample sur certains aigus de Maria Callas serait peut-être mal perçu aujourd'hui chez une chanteuse moins consensuelle !

Incompatibilités

Le vibrato ne peut être présent que si une note a une durée minimale. Dès que le débit du texte chanté devient rapide, le vibrato disparait. Par ailleurs, toutes les pratiques musicales où la tension est la règle sont évidemment incompatibles avec la voix vibrée.

Contrefaçon

Il arrive que certains chanteurs, à défaut de vibrato naturel, essaient de se constituer un vibrato artificiel. Il est possible, en contractant cycliquement les abdominaux, d'influer sur le débit d'air sous-glottique et d'obtenir une ondulation sonore. Le résultat est plutôt mécanique et peu convaincant.

Contrôle du vibrato

Eliminer le vibrato de la voix est très difficile, puisqu'il s'agit de rompre un équilibre qui provoquera nécessairement des tensions.

Au fil de la vie

Les voix d'enfants n'ont pas de vibrato. Il semble qu'au fil de la vie celui-ci ait tendance à s'accroÎtre.

Tous le monde nous l'envie !

Regardez jouer un violoncelliste. Sur une note tenue, le doigt bouge de façon régulière sur la corde, justement pour produire le vibrato. Ce désir de produire un son vibré à l'image des chanteurs s'est beaucoup développé au XIXème siècle.

Contact | Mentions légales