| Contact | Plan

La nasalité

Nasal/ non nasal

Un petit test pour commencer. Tenez le son on, puis sans vous arrêter, pincez le nez.

  • Le son s'interrompt : cela signifie que le flux d'air porteur de l'onde sonore passe intégralement par le nez et que donc le voile du palais, en s'abaissant, ferme la cavité buccale. Le son on est alors purement nasal.

  • Soit le son est seulement atténué dans sa puissance. Cela signifie que le flux d'air se répartit entre cavité buccale et fosses nasales, et que donc le voile est partiellement abaissé. Le son on est alors moins nasal, puisqu'une partie du son passe par la bouche. Autrement dit, la position du voile du palais permet de moduler le degré de nasalisation d'un son.

  • Le petit schéma ci-dessous donne une illustration. A gauche, le voile du palais ferme les fosses nasales : l'intégralité de l'énergie sonore part vers la cavité buccale. C'est normalement le cas quand vous prononcez le son a (voyelle orale). A droite, le voile du palais s'est en partie abaissé : c'est le cas si vous prononcez le son an moyennement nasalisé (voyelle nasale).

    nasalité

  • Vous pouvez également essayer ceci : devant un miroir, émettez un a tenu, puis, sans refermer la bouche ni interrompre le son, passez du a au an. vous verrez alors le voile du palais s'abaisser. Le son a est une voyelle orale, le an ou le on sont des voyelles nasales.

Quels types de sons ? Qui est concerné ?

  • En français, l'abaissement du voile du palais nous permet d'émettre les consonnes n, m, gn, ainsi que les voyelles an, on, in et un. Toutes les langues comportent des nasales. Il arrive quelquefois chez certaines personnes, que le voile du palais reste en permanence plus ou moins abaissé. la voix parlée devient alors nasale. c'est le cas notamment pour certains habitants des États-Unis.

Est-ce grave de parler ou chanter nasal ?

La nasalisation ne pose pas de problème pour l'intégrité de votre émission vocale. Tout dépend du contexte technique et culturel. En France, une voix nasale sera considérée comme laide. Mais pas forcément si l'on vit dans une ethnie dont la langue est très nasalisée.

Les conséquences audibles de la nasalité

  • La déperdition d'énergie dans les fosses nasales est importante : à qualité d'émission égale, le volume sonore émis est moindre. La cavité buccale est un meilleur amplificateur que les fosses nasales

  • La compréhension est plus difficile : les phonèmes sont moins différenciés. En effet l'air passant par le nez n'est pas contrôlé par la langue qui permet l'articulation.

Les effets induits

La difficulté de s'auto-corriger et le besoin d'une meilleure performance vocale peut amener certains orateurs et chanteurs à d'autres défauts vocaux : il n'est pas rare d'entendre des voix nasales et engorgées.

une stratégie d'amplification imparfaite

Certains orateurs ou chanteurs, en cherchant intuitivement une voix qui porte se mettent à nasaliser. On peut remarquer cela chez certains chanteurs de musique traditionnelle.

Encore un test

Vous pouvez maintenant poser l'index à l'horizontale sous le nez et émettre un m : vous sentirez alors un souffle chaud. C'est normal, puisque les lèvres sont fermées et que le son passe par le nez. Si le phénomène est encore perceptible avec un a, c'est que votre voyelle est nasalisée.

Contact | Mentions légales