| Contact | Site Nantes | Site Centre-Bretagne

La fabrique aux exercices

La conception d'ensemble du travail

Chacun de mes élèves possède sa feuille d'exercices. Cette feuille lui est propre : elle est faite sur mesures. A la fin du cours, il part avec ce document qui lui permet de travailler chez lui. Lors du cours suivant, en fonction des résultats, des modifications peuvent être apportées. Si un exercice ne produit pas l'effet escompté, on le remplace. J'écris tous les exercices au crayon de papier, ce qui permet de les modifier facilement.

Combien et quels exercices ?

En fonction du niveau et des capacités de travail de la personne, 3 à 7 exercices sont créés. Chacun d'entre eux répond à un diagnostic posé sur un point particulier à améliorer. Exemple : vous êtes dans l'incapacité de chanter une phrase longue sans respirer au milieu ; dans ce cas, il vous sera proposé un exercice destiné à améliorer la tenue du souffle.

L'exercice et la consigne

L'exercice n'est rien sans un mode d'emploi. Il vous sera demandé de chanter la formule musicale en étant attentif à tel ou tel geste, telle ou telle sensation. Pour reprendre l'exemple de la tenue de souffle, la consigne pourrait être : chanter la phrase en mettant les mains aux niveau des côtes basses pour vérifier qu'il n'y a pas d'effondrement de la cage thoracique à, l'attaque du son notamment.

En règle généle, une seule consigne est proposée par exercice : il nous est en effet difficile de nous concentrer sur deux points différents simultanément.

La mise au point de l'exercice

On choisit d'abord un dessin mélodique, qui peut être un simple arpè ou une formule plus élaboré. On peut imaginer par exemple une formule descendante accompagnée d'une consigne d'allégement pour un chanteur qui écrase son grave.

On choisit ensuite un ou plusieurs phonèmes, voyelles et consonnes en fonction de leurs caractéristiques phonétiques. Encore un exemple, on peut créer un système d'échange entre a et i pour un chanteur dont les i manquent d'ouverture.

L'ambitus de l'exercice est lié à différents paramètres; : s'il est placé en début de séance, on pourra se limiter à une quinte. Idem si la personne est débutante. Au fil des cours, l'exercice peut être modifié en agrandissant l'ambitus.

Quand l'exercice est au point, on le teste, puis on fixe la tessiture dans laquelle l'élève le chantera, qui est mentionnée sur la feuille. Si tout va bien, on peut gagner un demi-ton au bout d'une semaine de travail. Pour moi, l'aigu maximal d'un exercice est le moment où le chanteur rencontre une petite difficulté qu'il est en mesure de résoudre quand il est seul chez lui.

Page mise à jour le 15/01/2024

Contact | Mentions légales