| Contact | Plan

Pourquoi un article spécial sur ce sujet ?

Contrairement aux hommes qui utilisent très majoritairement la voix de poitrine quelque soit le style de musique, les femmes choisissent des options variées en fonction justement des styles de musique.

Pour commencer : le diaporama des tessitures féminines

Prenez le temps de comprendre. Le sujet n'est pas simple ! Il est présenté ici de manière à être le plus accessible possible sans pour autant sacrifier la qualité de l'information.

Pourquoi de telles différences ?

Le rapport à la voix parlée, conscient ou non, est un des composantes essentielles. Ou bien on souhaite que la voix chantée soit le plus proche possible de la voix parlée, y compris sur le plan de la tessiture. Ou bien on souhaite faire de la voix chantée un instrument de musique à part entière, capable de performances maximales. Heureusement, il existe des solutions intermédiaires !

Les exigences de la polyphonie

La polyphonie (écriture à plusieurs voix) est arrivée très tôt dans l'histoire de la musique occidentale. Au début, seul les enfants pouvaient chanter à l'église, on a donc écrit des musiques qui utilisent les tessitures d'enfants et les tessitures masculines, ce qui a permis des oeuvres à plusieurs voix sans que les parties soient trop proches mélodiquement les unes des autres. Les femmes ont ensuite appris à utiliser leur voix de tête pour chanter dans la même tessiture que les enfants.

La perception des voix féminines

En fonction des époques, le rapport au grave et à l'aigu de la voix de femme change. Actuellement, on aime plutôt le grave, aussi bien en voix parlée qu'en voix chantée. Il arrive que des élèves me parlent de leur voix «perchée» comme si c'était un handicap !

Contact | Mentions légales