| Contact | Plan

Le fonctionnement du larynx

Cette vidéo esthétique et claire a été réalisée par Lucie Cambrai

Les conséquences sur la pédagogie du chant

Contrairement à un instrumentiste, le chanteur porte son instrument en lui-même. C'est ce qui fait la particularité et la difficulté de l'enseignement du chant.

Cette spécificité a plusieurs conséquences :

  • Il est plus que souhaitable que l'enseignant connaisse l'anatomie et le fonctionnement du larynx.

  • Le chanteur n'a pas de perception directe de l'émission vocale au niveau du larynx, sauf négativement, si le dysfonctionnement de celui-ci provoque des picotements voire une douleur. On peut en revanche, en touchant la pomme d'adam, sentir la vibration laryngée.

  • Ce que le chanteur ressent lors de l'émission du son est lié aux modifications apportées par les résonateurs. Ce ressenti concerne d'abord la sphère pharyngée et buccale, puis le masque facial, enfin d'autres zones du corps : crêne, poitrine par exemple.

  • Le professeur de chant doit être en mesure d'identifier les gestes vocaux inappropriés. Il peut soit les repérer visuellement, soit les déceler par l'audition.

  • L'enseignement est basé sur une pédagogie de l'échange : l'enseignant utilise des consignes variées. Quand une amélioration est constatée, il demande au chanteur de mémoriser la sensation gestuelle qui a permis ce changement. L'enseignant se doit d'avoir un répertoire de consignes très vaste car la perception diffère d'un chanteur à l'autre.

  • La dimension psychologique et relationnelle est essentielle : quand un geste vocal inapproprié est constaté, l'enseignant doit d'abord se demander pourquoi. En demandant à un élève de modifier un geste, il apporte un mieux être, mais aussi une perturbation. Cette modification ne peut être réalisée que si elle est acceptée par le chanteur, intellectuellement et corporellement. La confiance de l'élève est une condition nécessaire.

Contact | Mentions légales